[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Dialogue du réconfort dans les tribulations St Thomas More par ami de la Miséricorde 2017-11-14 00:13:13 Imprimer Imprimer

XXVII. MÉDITATION SUR LA MORT DU CHRIST

ANTOINE : (...) Oui, j'ose affirmer que le vrai chrétien est celui qui aspire si fort au paradis qu'il souhaiterait d'avoir été tué la veille pour le Christ, même s'il était sûr qu'il n'y a pas d'enfer. L'obstacle, pour nous, c'est la peur que nous avons de la souffrance qui approche. Mais si nous nous rappelions toutes les peines de l'enfer dans lesquelles nous serons précipités si nous tombons en fuyant cette souffrance, alors celle-ci nous semblerait bien brève, bien légère et ne serait plus un obstacle. Pourtant, si nous étions fidèles, nous serions aiguillonnés par la considération des joies du ciel, dont l'Apôtre dit : « Les souffrances présentes ne sont pas comparables à la gloire qui doit venir, qui doit se révéler à nous » (Rom., 8, 18). Je pense que le texte de saint Paul suffit, si nous le méditons bien, à nous éclairer en cette matière. Car, mon cher neveu, rappelez-vous que s'il nous était possible, à vous et à moi, de souffrir toute la souffrance du monde réunie, tout cela ne suffirait pas encore à nous mériter cette félicité céleste et surnaturelle dont nous espérons bien jouir éternellement. Aussi, je vous en prie, pensez à cette joie, et que cette pensée efface toute peine de votre coeur, et priez afin qu'il en aille de même pour moi. Et sur ces mots, mon cher neveu, je terminerai un peu abruptement mon propos et prendrai congé de vous, car je me sens fatigué.

VINCENT : Belle péroraison, mon cher oncle. Je ne m'étonne pas que vous vous sentiez fatigué, car je vous ai fait travailler beaucoup. J'en aurais même regret, si je ne savais que vous avez pu vous réconforter vous-même à la pensée d'avoir si utilement passé votre temps, et si je n'avais moi-même trouvé grand et durable réconfort dans vos paroles. Le Seigneur vous en récompensera, et beaucoup de gens prieront pour vous. Afin de répandre plus largement vos excellents conseils, j'ai l'intention, mon cher oncle, de les transcrire non seulement dans notre langue, mais aussi dans la langue allemande. Et ainsi, priant Dieu de me donner, à moi et à ceux qui les liront, la grâce de suivre vos recommandations, je vous confie à Dieu.

ANTOINE : Puisque vous avez l'intention, mon cher neveu, de consacrer tant d'efforts à ceci, je voudrais que vous eussiez sollicité les conseils d'un homme plus sage. Il est vrai que des hommes meilleurs que moi peuvent ajouter à mes propos bien des exhortations meilleures que les miennes. En attendant, je supplie le Seigneur d'envoyer son Esprit-Saint dans l'âme du lecteur, c'est lui qui doit nous instruire et, sans lui, tout ce que les hommes peuvent apprendre est sans valeur. Ainsi, cher neveu, adieu ! Que le Seigneur nous réunisse à nouveau, dans ce monde ou dans l'autre ! Amen. FIN

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/sacrecoeur.gif 14/11 St Josaphat, évêque et martyr par ami de la Miséricorde (2017-11-14 00:11:16)
     images/icones/marie.gif Dialogue du réconfort dans les tribulations St Thomas More par ami de la Miséricorde (2017-11-14 00:13:13)



50 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS